Le Blog

QU’EST-CE QU’UNE PRÉVOYANCE ET POURQUOI EST-CE FONDAMENTAL ?

Qu’est-ce qu’une prévoyance et pourquoi est-ce fondamental ?

NB : Cet article ne contient pas d’affiliation ou de publicité envers un organisme quelconque.

Au départ, il faut considérer le terme de « prévoyance collective » qui est l’aptitude à prévenir et se prémunir des risques de l’existence par un cadre collectif. La prévoyance est donc une notion liée à la protection institutionnalisée des personnes contre les aléas de la vie.
Ce terme est employé pour les prestations complémentaires au régime de la sécurité sociale visant à assurer les salariés en cas de maladie, d’incapacité de travail, d’invalidité, de dépendance et de décès.

C’est donc un complément très important – mais pas obligatoire – pour les professionnels de santé en exercice libéral.

En cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou autre imprévu de la vie, vous bénéficiez d’indemnités complémentaires.  Quels que soient les montants de prise en charge versés par la CIPAV ou votre caisse de retraite complémentaire, vous percevez, en plus, la totalité des prestations choisies à l’adhésion de votre contrat.

Vous comprenez donc que si vous êtes en activité libérale à votre cabinet et que c’est votre source principale (ou doit devenir votre source numéro un) de revenus, vous devez protéger vos revenus journaliers « coûte que coûte » (sans mauvais jeu de mots).

Une bonne prévoyance doit au moins vous proposer des prestations de ce type :

  • Versement d’une indemnité journalière forfaitaire ;
  • Remboursement de vos cotisations, à partir du 91e jour d’arrêt de travail ;
  • Incapacité fonctionnelle physique ou mentale est évaluée de 0 à 100 %, par référence au barème indicatif d’évaluation des taux d’incapacité en droit commun ;
  • Prise en compte  de l’impact professionnel et de l’impact fonctionnel pour le calcul de la rente ;
  • À partir de 66% d’incapacité versement total de la rente, versement partiel entre 33% et 66% ;
  • Pour les frais professionnels, indemnités journalières forfaitaires pour une durée d’au moins un an ;
  • En cas de décès une possibilité de rente au conjoint ;
  • Une rente d’éducation jusqu’aux 28 ans de l’enfant s’il poursuit ses études ;

Bon à savoir : les montants choisis lors de l’adhésion au contrat sont indexés chaque année selon l’évolution du plafond annuel de la sécurité sociale.

N’oubliez pas que ces garanties peuvent évoluer dans le temps, par exemple en cas d’évènements familiaux (naissance, mariage, etc.), vous pourrez alors revoir votre contrat global.

Enfin, il faut savoir que pour bénéficier d’une bonne prévoyance, il vous en coûtera minimum une centaine d’euros par mois. En deçà, vous pouvez être assuré que les prestations ne sont pas suffisantes.
Faites jouer la conccurence et vous pourrez dormir sur vos deux oreilles en cas de soucis majeur.

Un dernier aspect et pas des moindres, en tant que profession libérale, vous pouvez déduire (dans la limite prévue par la législation) ces frais de votre chiffre d’affaire et donc ne pas être imposé. Pour cela, vous devez donc avoir le bon statut juridique.

Vous souhaitez vraiment réussir votre installation ou optimiser votre activité libérale ?

Procurez-vous le tout premier guide pour professionnels du soin exerçants en libéral !

Cliquez ICI !