7 Conseils pour mener à bien son activité libérale

7 Conseils pour mener à bien son activité libérale

Bonjour les thérapeutes libéraux !
En tant que professionnel de santé, le choix de l’activité libérale est souvent prisé. Pour beaucoup cela reflète un statut de rêve puisqu’il permet d’être libre et de travailler « comme on veut »… Pas si sûr !

Avant de pouvoir travailler comme il le souhaite, le professionnel devra d’abord veiller à ce que son activité tourne suffisamment bien pour pouvoir s’octroyer le droit de travailler comme bon lui semble.

Décider de son temps et de son tarif de consultation est un choix. Choisir ses horaires et ses vacances est un luxe !
Pour pouvoir parvenir au « Graal » du professionnel de santé qui travaille en libéral et ainsi vraiment pouvoir en vivre libre et serein, suivez déjà ces quelques conseils :

 

1- Comprendre qu’il s’agit d’une Entreprise

Que veut-on dire par là ? Et bien que si l’on souhaite proposer un service - en l’occurence du mieux être à autrui - il convient que vous puissiez en vivre ! Si votre activité ne fonctionne pas, que les recettes ne sont pas suffisamment au rendez-vous (sans mauvais jeu de mot), c’est vous qui allez avoir besoin d’aide.

Le professionnel libéral doit toujours veiller à la bonne gestion de son entreprise car c’est ce qui est garant de la possibilité de se verser un salaire. La pérennité de l’activité dépend de cette capacité de gestion du professionnel qui malheureusement, n’est jamais formé dans ce sens lors de sa formation initiale.

Lorsqu’on voit des professionnels de santé en libéral qui ont plus de 15-20 ans d’expérience, cela parait facile, on a l’impression que c’est naturel. Or, s’ils ont réussi sur du si long terme, c’est parce qu’ils ont géré d’une main de maître bon nombre d’aspects en amont.

Leur entreprise est entrée dans une telle routine de fonctionnement qu’ils n’ont plus qu’à s’occuper de leurs patients.

Tâchez donc de veiller au bon fonctionnement de votre entreprise et vous pourrez atteindre l’activité libérale qui vous convient.


2- Se constituer un réseau

Je vous arrête tout de suite ! Il ne s’agit pas de Facebook, Linkedin ou Instagram… Il ne s’agit pas non plus d’un réseau amical.

Vous allez devoir vous constituer un réseau professionnel et utile en plus de ça ! Le fait d’avoir un millier de followers « pros » sur votre compte Twitter ne vous sera pas d’une grande utilité pour ce qui concerne votre cabinet. Le réseau de professionnels que vous allez devoir constituer doit être complémentaire de votre activité. Choisissez également des professionnels qui ont de l’expérience. Ce sont eux qui ont les agendas pleins et cherchent à rediriger. Les professionnels qui commencent leur activité ou n’ont pas encore atteint l’activité souhaitée ne risquent pas de vous envoyer des patients.

Ne rencontrez pas les professionnels sans avoir prévu ce que vous allez leur dire. Ils n’ont que peu de temps à vous consacrer, vous devrez faire mouche rapidement.



3- Connaitre ses droits et devoirs

Depuis quelques années, il existe de plus en plus d’obligations pour les professionnels. Les professionnels libéraux n’échappe pas à cela.

Vous devez par exemple être accessible aux personnes à mobilité réduite ; protéger les données personnelles de vos patients selon des règles bien spécifiques ; devoir délivrer des factures dans certains cas précis…

De même, vous devez avoir connaissance de vos droits car cela peut vous éviter de nombreuses arnaques et/ou dépense inutiles. Pour exemple, la cotisation foncière des entreprises (CFE) n’est pas à régler la première année ; vous disposez - selon votre situation - d’aide ou dispense lors des premiers temps d’installation.

Si comme l’écrasante majorité des professionnels du soin vous n’avez pas connaissance de tout cela, faire appel à des professionnels s’avère vite très utile et rentable.

Attention tout de même aux sources peu fiables qui libèrent des informations erronées à propos de vos droits et obligations.



4- Communiquer

Et voici le domaine dont les professionnels de santé ont horreur… La communication !

Trop souvent assimilé à de la publicité pour les uns, à une activité manquant d’éthique pour les autres, la communication est pourtant tout aussi intéressante pour vous que pour vos futurs patients. Oui vous avez bien lu ! Pour vos futurs patients. L’expérience vous prouvera que nombre de patients viennent vous voir mais qui finalement nécessite d’être rediriger vers un confrère.

En tant que professionnels, nous ne pouvons tout traiter. Nous ne sommes pas du côté de l’excellence avec toutes les problématiques qui se présentent à nous. Donc plutôt que de faire du mauvais travail, il est préférable de déléguer à une consoeur ou un confrère compétent du domaine. Cela est préférable pour le patient mais aussi pour vous. Un mauvais suivi, une mauvaise thérapie et cela peut vous coûter très cher à l’heure des commentaires et appréciations sur le net.

Vous comprenez donc que parfois, ne pas faire de communication est le meilleur moyen de se retrouver avec une très mauvaise communication.

Dans le premier point, nous abordions le fait que votre entreprise devait être viable sur le long terme pour vous permettre d’en vivre de façon sereine. Avez-vous déjà vu une entreprise qui ne cherche pas à faire savoir ce qu’elle propose comme bien ou service ? Avez-vous déjà vu une entreprise qui ne souhaite pas qu’on sache qu’elle existe ?

Donc oui, aujourd’hui la communication tant qu’elle est raisonnable et éthique est un aspect fondamental sur lequel doit se pencher tout professionnel de soin.

 

5- Savoir gérer une trésorerie

Qu’on le veuille ou non, c’est essentiel.

Combien de personnes ne sont pas en mesure d’avoir des finances saines sur le plan personnel ? Ajoutez à cela des finances professionnelles mal gérées et vous aurez un cocktail plutôt décourageant pour l’avenir.

La gestion de trésorerie professionnelle est un domaine à part entière. Il ne faut pas le confondre avec la gestion de la comptabilité. Car oui, vous pouvez (ou devez) avoir recours aux services d’un expert comptable en tant que libéral… C’est plus que recommandé. Mais cela n’a rien à voir avec la gestion d’une trésorerie au quotidien.

Rappelez-vous. Si votre entreprise ne peut pas vous payer… Allez-vous continuer à travailler dedans ? Sans bonne trésorerie, l’année de régulation risque de vous être fatale donc n’hésitez pas à travailler ce point et toujours veiller à ce que votre trésorerie soit saine et sécurisante pour le futur de votre activité.

 

6- Avoir une bonne gestion administrative

Beaucoup de professionnels ont peur de cet aspect qui pourtant n’est pas si complexe. Il vous suffit d’avoir les bons interlocuteurs !

Donc ne faites pas l’erreur de vous en occuper à posteriori. Devoir faire, pour refaire un an ou deux après n’est qu’une complexification dont vous pouvez vous passer…

Faire appel à un avocat fiscaliste avant même votre installation peut s’avérer judicieux. Vous saurez ainsi, en fonction de vos objectifs à long terme, quel statut juridique et démarches effectuer une bonne fois pour toute.

Une fois que vous avez des étapes à suivre, une « feuille de route » vos démarches ne seront alors que de simples formalités.

Vous serez surpris de voir que même en France, l’administration peut être une chose facile.

 

7- La formation continue

Comment faire sans ? Si nos cotisations prennent en compte ce genre de prestations ce n’est surement pas pour rien !

Quiconque veut pouvoir faire du bon travail, rester efficace, améliorer ses compétences se doit de continuer de se former pour ne pas être dépassé par les événements. Il en va de même pour les professions de santé.

Il existe aujourd’hui pléthore de formations qui permettent de s’améliorer dans un domaine que l’on connait déjà ou qui nous est complètement inconnu. Par ailleurs, en passant par de la supervision ou de l’analyse de pratique, le professionnel de santé accroit aussi grandement ses compétences. Il apprend rapidement à repérer ses écueils et rectifier le tir pour une meilleure pratique.

Alors ne l’oubliez pas ! Profitez de ce type de cotisation pour vous former régulièrement dans les domaines où vous n’avez pas les connaissances suffisantes. C’est un investissement sur l’avenir mais comme tout investissement, c’est un gain pour vous - et vôtre entreprise - sur le long terme.

Vous souhaitez vraiment réussir votre installation ou optimiser votre activité libérale ?

Procurez-vous le tout premier guide pour professionnels du soin exerçants en libéral !

Cliquez sur l’image !

 

Si le message passe mieux en vidéo, Cliquez sur la vidéo ci-dessous 🙂

No Comments

Post a Reply

« Comment devenir un professionnel de santé que l’on souhaite consulter ? »

Recevez immédiatement dans votre boîte mail notre nouveau cycle GRATUIT de 4 vidéos (Exclusivement dispensées par e-mail)

En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

%d blogueurs aiment cette page :